Trois  nouveaux  poèmes  de  Emy  Tzoannou  traduits  en  français  par  Paraskevi  Molari, enseignante, chercheur, traductrice.

emyTZOANNOU

Chants de mer

 

Là bas,au lointain

Aux visions de l ‘inconcevable

 

Là bas,dans les profondeurs

Des  siècles oubliés

 

Là où la réflexion de la nuit

Accoucha de cris de foudre

 

Là où les nuages tremblants

Louaient la bonté

 

Là où des cantiques célestes

Déchiraient les vents immobiles

 

Se sillonnèrent des chants de mer

Aux côtes des îles de Kos,de Simy,de Nissyros, de Kastelorizo

 

retentissant aux siècles

l ‘imposition de leur éclat !

 

 

 

 

Retentissement  de grandeur

 

Accompagnée d ‘ un poème d ‘Elytis

de la musique de Chatzidakis

d ‘ un vers de Gatsos

d ‘ un tableau de Vassiliou

d ‘ une aria de Callas

d ‘ une sculpture de Phidias

d ‘une tragédie d’Euripides

 

Je erre dans cette vie

Me tenant Pieusement

Devant le retentissement de leur grandeur !

 

 

Nuit  blanche

 

Veillant, je nageais dans tes rêves

Mon coeur prêt à  accoucher

chantant ‘’ je t ‘ aime ‘’

 

Toute la nuit je remplissais de mélodies ton univers

et dans le bruissement de ton âme

la tendresse jaillissait en exaltation